Instants de travail. 

qui danse ?

Laurence Guez

« C'est dans la danse, où mes expressions artistiques et ma passion pour l'art cristallisent, ainsi deviennent visibles à travers de mon corps. Les transformations si spécifiques au butô ouvrent un éventail tellement riche, qui permet de devenir la force d'un taureau ou d'une guerrière, la légèreté d'une aile d'un papillon ou d'une feuille de papier de soie, les qualités d'un oiseau, d'un minérale ou bien de l'eau limpide. »

 

Frédéric Lesté-Lasserre

« J'ai fait mes premiers pas dans la danse butô grâce à la rencontre avec Lorna, il y a dix ans. L'apprentissage de cet univers artistique déroutant et exaltant qu'est le butô m'a emmené sur un chemin riche en expériences et en performances, un renouvellement sans cesse de la découverte de soi et de l'autre dans la danse. »

Jutta Mayer

« La profondeur, laquelle je trouve dans le Butô, m’a fortement impressionnée dès ma première découverte de cette forme de danse. Elle permet d’entamer des chemins vers des qualités auparavant inconnues en soi, et dans la relation avec l’autre. Le plus on intègre le sombre, l’incompréhensible, l’étrangeté le plus on arrive à pousser les limites entre habitudes et nouveaux terrains. La forte capacité de la danse butô d’ouvrir une autre vue sur notre présence, notre univers, et sur notre temps, soutenue par le vécu en sens large et la mémoire inconsciente individuelle et collective, me nourrit et enrichit encore et encore. »

Ghislaine Parent

« Je ne sais en-corps rien du mouvement et de la danse

Étrange traversée

Lame du fond de l'océan

Où dansent l'amour et la mort

Chute de pierres dans un visage de jade

Ni commencement ni fin 

Chair et os

Infini butô  »

Chapô

« C'est en dansant que j'apprends ce qui me tient au monde. »

Christine Rosas

« J'ai découvert le butô par la voie du théâtre tout d'abord, comme une couleur de plus dans une palette. Puis cette couleur a pris une place entière, à la fois profonde et légère, minérale et animale. (Re)découverte de mon corps à travers la danse butô, mais surtout de ce qui peut s'appeler l'esprit ou l'âme. Une lame de fond. Une exigeante expression de liberté qui secoue, anime, bouleverse, remplit. »

                    

Ont dansé dans le groupe :  

Céline Auclair, Ciclomène Civelli, Jérôme Feigean et Cécile Salom.